Construire un cycle de formation pour les administrateurs de MFR en Afrique de l’Ouest

L’ifocap accompagne 6 pays africains à concevoir et mettre en oeuvre leur école de responsables professionnels

Le réseau des Maisons Familiales Rurales se déploie en Afrique, en Asie et Amérique du Sud sur 17 pays. Le programme  PROMOUV’,  financé par L’AFD, accompagne le développement qualitatif et quantitatif des mouvements  de 9 pays africains.

Dans ce cadre, une expérimentation est conduite sur 3 ans, avec l’appui de l’Ifocap, pour créer dans 4 pays pilotes (Bénin, Burkina Faso, Mali, Togo)  des cycles de formation pour les administrateurs de MFR.

Rencontre sous-régionale Afrique de l’Ouest-Maghreb à Porto Novo, au Bénin*, du 15 au 22 mai.*

Après un travail préparatoire mené dans chaque pays pour recenser les besoins et faire une première esquisse de dispositif, la rencontre a permis à toutes les parties prenantes de confronter leurs réflexions.

L’Ifocap a contribué en témoignant de son expérience (bientôt 60 ans de recul sur la formation des responsables agricoles !). Au-delà de cette contribution, l’ifocap a fait expérimenter  aux participants de nouvelles méthodes  d’animation et de formation participatives susceptibles d’être reproduites dans les cycles de formation à venir. Des séquences de formation sur  la gouvernance et la vie associative ont ainsi été travaillées de façon transversale.

Chaque pays pilote doit maintenant finaliser son cycle de formation et le mettre en œuvre. L’ifocap continue son accompagnement à distance et à la demande. Des temps et lieux de concertation sont également prévus entre les 4 pays pilotes par skype et via une plateforme de partage.

Rendez-vous pour un bilan de cette expérimentation dans un an lors de la prochaine rencontre sous-régionale ! L’expérience sera ensuite essaimée par les pays pilotes auprès des autres pays volontaires du réseau !

 

*La rencontre s’est déroulé au centre Sanghaï, ferme expérimentale et centre de formation sur des « éco-systèmes agricoles » viables à l’échelle des territoires africains. Le modèle développé est celui d’une combinaison en un même lieu de la production agricole, de la transformation alimentaire et énergétique et des services  associés (vente, restauration…), avec une réflexion approfondie sur le recyclage des déchets.benin batiment

libero. Aliquam efficitur. ut ut neque. commodo non libero